SHARE A STORY BELOW

If you want to share a story with me, I really appreciate it! You can e-mail or contact me by phone (note: I only speak Dutch and English fluently). If you want to share a story, or a link to a story, you can use the contact form or leave a comment below. Thank you!

Opmerking: De met * gemarkeerde velden zijn verplicht.

Share your link, name and comment please!

Commentaren: 2
  • #2

    Alain (woensdag, 17 juni 2020 15:07)

    Une histoire vrai et réel.
    Cela se passait dans un lieu reculé de la terre, ce lieu est situé à l’ouest d’un pays, ce lieu fut appélé MINDJEMIN (pourquoi ça). Là vivait deux royaumes, nous avons les GNANHOUN ( les Mangnans) ils étaient des commerçants, pêcheurs, éleveurs et de l’autre côté les GUEHIE (les Orgueilleux) qui etaient des barbars, des gueriers qui avaient pour but de combattre les royaumes faible. Ils avaient pour dieu un objet précieux qui la trompette d’or qui leur donnaient la force et le courage de vaincre tous les royaumes qui se dressaient devant eux.
    Un jour, le pâtre du roi de GNANHOUN qui envoie les troupeau de bœufs et de moutons pour brouter de l’herbe fut tombé sur des barbars qui l’on assassiné et prient les betails pour envoyer dans leur royaume. Apres des heures sans retour du pâtre le roi ordonna une recherche de son employé. Le prince et quelques gardes partèrent à la recherche du pâtre. Apres 2 heures de recherche, fatigués ils se reposèrent sous un arbre. S’est ainsi que les meurtriés passaient avec le betail volé. Surpris de voir ces betails avec ces voleurs, il lançait une attaque contre ces barbars et les exterminèrent sauf l’un d’entre eux qui a réussit à s’échapper.
    Le prince et sa garde reprirent le chemin de leur royaume. Accuellit en héro le Roi organisa une fête à l’honneur du prince héritier.
    Quand au rescapé des barbars extereminés, il trouva son roi et lui raconta ce qui s’était passé sur leurs de retour. Or parmi ces voleurs ce trouvait le prince de GUEHIE qui n’a pas survécu. Le roi du royaume ordonna de récupérer le corps de son fils. Le royaume GUEHIE fut endeuillé, après les funérailles le roi demande vangence et reclame la tete du roi des Mangnans alors une attaque se prepare.
    Pendant que le royaume GNANHOUN était en plein fête, il fut attaqué et s’était la débandente total. Sauve qui peut, avec la puissance, la force et la strategie des GUEHIES le royaume GNANHOUN fut assiegé, les status du roi fut detruit. Les barbars violaient, pillaient, tuaient et brûlaient le royaume GNANHOUN. Mais le roi du royaume GNANHOUN s’était échappé avec sa famille et allèrent se refugier derrière une rivière sacré qui se trouvait juste à après la cours royal. Mais vu que la tête du roi fut reclamé à un prix d’or, les barbars se mirent à ça recherche.
    Après deux jours de recherche, enfin ils le retrouvèrent à l’extreme gauche une rivière du palais. Le roi fut informé, il envoya un émissaire pour dire au roi GNANHOUN de se rendre sinon lui et toute sa famille vont périr sur l’épée de son roi. Mais le prince coupa la main de l’envoyé qui se retourna vers son roi avec du sang et un bras. Le roi convoqua ces généraux de guerre pour en finir avec cette histoire. Après une reunion de guerre le roi GUEHIE decida d’attaque dans deux jours.
    Pendant ce temps, le roi GNANHOUN invoquait ces dieux de les proteger et garder en vie face à cette situation de guerre avec des sacrefice de ces betails pendant plusieurs heures.
    Tout a coup la trompette royal en or retentit. Le roi porta ça tenu de guerre accompagné de toute ça troupe montèrent à cheval et les chars avancèrent vers la rivière. arrivé en bordure de cette rivière le roi ordonna de s’aligner comme une file indien. Subitement le ciel à commencer à s’assombrir, un vent violant soufflait sur eux qui se transformèrent en cyclone les empotèrent tous sauf la trompette d’or qui fut resté sur le sol. Après cela le vent disparu et dans ciel apparait le soleil.
    Le roi Mangnans reconstruit son royaume dans la paix et pris dans chaque famille des personnes vaillant acte pour une armé.
    C’était la joie pour les Mangnans qui pour la premiere fois remportaient une batail si rude par la sagesse. En outre La sagesse est l’arme des faibles et non des forts.
    C’était l’histoire de mon peuple et de ma region, merci.

    Fait par Monsieur BOHOUO Thierry Alain

  • #1

    Yasin (zaterdag, 13 juni 2020 09:35)

    Kerem, Isfahan şahının oğludur. Şah'ın hazinedarlığını yapan Ermeni Keşiş’in kızı Aslı’yı sever. Şah, Keşiş’ten kızı oğluna ister. Keşiş, Müslümana kız vermek istemezse de şahın dileğini açıkça reddedemediği için bir mühlet diler, mühlet sona ermeden karısını ve kızını alıp memleketten gizlice kaçar.

    Bunun üzerine Kerem de Aslı'nın peşinden yollara düşer. Kuzeybatı İran'ın, Kafkasya'nın ve Doğu, Orta ve Güneydoğu Anadolu'nun birçok şehir, dağ ve yaylalarını böylece dolaşır. Yanında sadık arkadaşı Sofu vardır. Elinde sazıyla, diyar diyar dolaşan bir âşık olmuştur.

    Her gittiği yerde rastladığı kimselere, dağlara, taşlara, ırmaklara, dağlardaki hayvanlara saz çalar, onlardan Aslı'nın izini sorar. Yıllarca süren bu gurbet ateşinde pişe pişe olgunlaşır, keramet sahibi bir “halk âşığı” olur. Tanrı onun her dileğini yerine getirir, önüne çıkan engeller kalkar, dağların karı, dumanı gider, ırmaklar geçit verir, beddua ettiği kimseler ya da nesneler harap olur.

    Yıllarca kovaladıktan sonra Kayseri’de onlara yetişir. İlkin kızdan yüz bulamaz. Kendi sevgisinin üçte birini olsun Aslı’ya vermesini Tanrı’dan diler; duası kabul olunur, Aslı da Kerem'e âşık olur. Bir gece gizlice kaçmak isterlerse de buluşamazlar. Keşiş’in ahbabı olan Kayseri Beyi'nin adamları Kerem‘i tutarlar; Kerem “Hak aşığı” olduğunu ispat edince Bey, keşişe kızı Kerem'e vermesini emreder.

    Keşiş, Kayseri’den kaçar, Kerem yine peşlerine düşer. Nihayet, Halep’te onlara erişir. Halep Paşası’na kendini sevdirir. Paşa Keşiş’i zorlayarak, kızı Kerem'e vermeye razı eder. İki sevgilinin nikâhları kıyılır. Kızını Kerem'e yâr etmemeye ahdetmiş olan Keşiş; Aslı’ya, son düğmesine kadar çözüldükten sonra tekrar kendiliğinden iliklenen sihirli bir gömlek giydirir. Kerem, Aslı'nın düğmelerini bir türlü çözemez, ateşli bir ah çeker, yanıp kül olur. Aslı dağılan külleri saçıyla toplarken bir kıvılcım da onu tutuşturur. Böylece, iki sevgilinin ancak külleri birbirine kavuşur.